Les crimes d’Israël sont bien pires que ceux du Hamas

Netanyahu estime que toute comparaison entre les crimes de guerre d'Israël et ceux du Hamas est « absurde et fausse », écrit-il. Jonathan Cook. Il a raison et voici pourquoi. 

Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avril 2021. (DoD, Jack Sanders)

By JOnathan Cook
Jonathan-Cook.net

Tvoici une chose sur laquelle nous devrions tous être d’accord avec Benjamin Netanyahu : toute comparaison entre les crimes de guerre d’Israël et ceux du Hamas est, comme l’a dit le Premier ministre israélien, « absurde et fausse » et une « déformation de la réalité ». 

[Les remarques du dirigeant israélien sont venues en réponse à la Demande du procureur de la Cour pénale internationale lundi pour des mandats d'arrêt contre lui ainsi que contre les dirigeants du Hamas.] 

Voici pourquoi:

* Les crimes de guerre israéliens se poursuivent depuis plus de sept décennies, bien avant la création du Hamas.

* Israël a maintenu les Palestiniens de Gaza enfermés dans un camp de concentration au cours des 17 dernières années, les privant de tout contact avec le monde extérieur et avec les éléments essentiels de la vie. Le Hamas a réussi à assiéger une petite partie d’Israël pendant une journée, le 7 octobre 2023.

* Pour chaque Israélien tué par le Hamas le 7 octobre, Israël a massacré au moins 35 fois plus de Palestiniens. Des taux de mortalité similaires, largement biaisés en faveur d’Israël, existent depuis des décennies.

* Israël a tué plus de 15,000 114 enfants palestiniens depuis octobre – et plusieurs dizaines de milliers d'enfants palestiniens supplémentaires sont portés disparus sous les décombres, mutilés ou orphelins. Début avril, Israël avait tué 725 autres enfants en Cisjordanie et en avait blessé 33 autres. Le Hamas a tué un total de 7 enfants israéliens le XNUMX octobre.

Des Gazaouis devant l'hôpital indonésien de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, le 9 octobre 2023, à la suite de frappes aériennes israéliennes. (Agence palestinienne d'information et de presse, ou Wafa, pour APAimages, Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0)

* Israël a ravagé tout le secteur de la santé de Gaza. Il a bombardé ses hôpitaux et tué, battu et kidnappé plusieurs centaines de membres du personnel médical. Le Hamas n’a attaqué aucun hôpital israélien.

* Israël a tué plus de 100 journalistes à Gaza et plus de 250 travailleurs humanitaires. Il a également kidnappé 40 autres journalistes. La plupart auraient été emmenés dans un centre de détention secret où la torture est monnaie courante. Le Hamas aurait tué un journaliste israélien le 7 octobre, mais aucun travailleur humanitaire connu.

* Israël affame activement la population de Gaza en lui refusant de la nourriture, de l'eau et de l'aide. C’est un pouvoir – un pouvoir génocidaire – dont le Hamas ne peut que rêver.

* Israël expulse de force les Palestiniens de leurs terres depuis plus de 76 ans pour construire à leur place des colonies juives illégales. Le Hamas n’a pas été capable de procéder à un nettoyage ethnique d’un seul Israélien, ni de construire une seule colonie palestinienne sur le territoire israélien.

Les forces militaires israéliennes arrivent pour démolir la communauté palestinienne de Khirbet Ein Karzaliyah, le 8 janvier 2014. (B'Tselem, CC BY 4.0, Wikimedia Commons)

* Quelque 750,000 1967 Palestiniens auraient été pris en otage et emprisonnés par Israël depuis 100 – un rite de passage malvenu pour les hommes et les garçons palestiniens et dans lequel la torture est monnaie courante et les procès militaires garantissent un taux de condamnation proche de 7 pour cent. Jusqu'au XNUMX octobre, le Hamas n'avait réussi à prendre en otage qu'une poignée de soldats israéliens dont le travail consiste à opprimer les Palestiniens.

* Et, tandis que le Hamas est désigné comme organisation terroriste par les États occidentaux, ces mêmes États occidentaux louent Israël, le financent, l'arment et lui fournissent une couverture diplomatique, même si la Cour mondiale juge qu'il est plausible qu'il commette un crime. génocide à Gaza.

Oui, Netanyahu a raison. Il n’y a aucune comparaison du tout.

Jonathan Cook est un journaliste britannique primé. Il a vécu à Nazareth, en Israël, pendant 20 ans. Il est retourné au Royaume-Uni en 2021. Il est l'auteur de trois livres sur le conflit israélo-palestinien : Sang et religion : le démasquage de l’État juif (2006), Israël et le choc des civilisations : l’Irak, l’Iran et le plan de refonte du Moyen-Orient de Géographie (2008) et avec la Disparition de la Palestine : les expériences d'Israël sur le désespoir humain (2008). Si vous appréciez ses articles, pensez à offrir votre soutien financier

Cet article provient du blog de l'auteur, Jonathan Cook.net.  

Les opinions exprimées sont uniquement celles de l'auteur et peuvent ou non refléter celles de Nouvelles du consortium.

Veuillez Faire un don à le
Printemps Contrôleur Conduire!

21 commentaires pour “Les crimes d’Israël sont bien pires que ceux du Hamas »

  1. MI Farooqui, AVOCAT Sr.
    Mai 23, 2024 à 08: 00

    Narration bien écrite exposant les atrocités commises par Israël.

  2. svay
    Mai 23, 2024 à 05: 04

    « Les procès militaires garantissent un taux de condamnation proche de 100 % » est potentiellement trompeur. De nombreux otages ne bénéficient jamais de procès.

  3. MI Farooqui, AVOCAT Sr.
    Mai 23, 2024 à 02: 02

    Article concis et bien écrit. Il expose le mythe de la guerre au regard du droit international. C'est un génocide pur et simple. Israël pourrait-il rester en paix en niant le droit des Palestiniens à la dignité en tant que nation, avec leur culture et leur éthique ?

  4. Templier
    Mai 22, 2024 à 23: 43

    Les accusations potentielles de la CPI contre des membres importants du Hamas, pour avoir résisté à l’occupation militaire israélienne, sont aussi répréhensibles d’un point de vue juridique, moral et éthique que l’émission de mandats d’arrêt (si la CPI avait existé immédiatement après la Seconde Guerre mondiale) contre des membres de la Résistance française ou des Juifs du ghetto de Varsovie. tous deux luttaient contre l’occupation nazie.

  5. Volonté
    Mai 22, 2024 à 22: 50

    Il existe bien trop d’informations précises et vérifiables qui documentent les décennies écoulées depuis la fondation d’Israël au cours desquelles Israël a commis des crimes extrêmes contre les Palestiniens – pour que quiconque puisse les nier de manière crédible.

    Si Netanyahu, ou n’importe quel Occidental, pense que leurs déclarations et leurs affirmations de déni ont une quelconque crédibilité, ils se trompent.

    Quiconque veut regarder au-delà des grands médias peut voir l’horreur des crimes israéliens, américains et britanniques.

  6. Jimm
    Mai 22, 2024 à 12: 36

    Le fait que ce terrorisme de masse, appelé génocide, soit approuvé et soutenu par l’élite mondiale, représentée par la foule de Davos, est révélateur pour l’avenir de l’humanité.
    Avec la lâcheté de l’Église catholique ainsi que de la plupart des autres groupes chrétiens, parler avec force de ce comportement anti-Christ est également révélateur. Malheureusement, tout cela n’a rien de nouveau. Guerre préventive, interrogatoires renforcés, responsabilité de protéger, ordre fondé sur des règles, etc., un mal pur enveloppé de rouge, de blanc et de bleu. Sans parler d’une traînée de soldats morts et mutilés le long du chemin. Joyeux Memorial Day à tous.

  7. Robert
    Mai 22, 2024 à 12: 32

    Les deux dernières années ont sans aucun doute créé un nouveau groupe de citoyens américains qui doutent de la sagesse ou de l’équité de la politique étrangère américaine. La raison n°1 est notre implication dans la guerre stupide et inutile en Ukraine. 180 milliards de dollars ont été ajoutés à la dette fédérale sous le faux prétexte de sauver la démocratie en Ukraine. Beaucoup plus de gens savent désormais qu’il s’agit d’une guerre par procuration et que le vaniteux, stupide et naïf Zelinsky a un rôle à jouer. Fournir un approvisionnement continu en hommes ukrainiens comme chair à canon. Le numéro 2 est le soutien inébranlable du régime criminel en Israël en échange de montagnes d'argent liquide affluant vers Washington DC. Dans sa tentative désespérée de sauver l’hégémonie occidentale, DC a inondé un groupe de néo-nazis en Ukraine d’argent et d’armes. Et il a envoyé des milliards de dollars aux maniaques du génocide en Israël, sachant qu’une quantité importante de ces dollars reviendrait dans les poches des politiciens en place qui ferment les yeux sur le génocide.

  8. Selina Douce
    Mai 22, 2024 à 11: 21

    Veuillez expliquer pourquoi de nombreux gouvernements occidentaux – en plus d’armer les Israéliens – protègent les Israéliens.
    Israël (avec des mensonges sans fin) ? Est-ce de l'argent, de l'argent, de l'argent ? La perversité de l'Allemagne dans son soutien à Israël suggère que ses efforts pour expier sa propre folie nazie ont dû être suffisamment superficiels pour ne pas atteindre cette profondeur où l'expiation se transforme en pardon. Un point de libération menant à la clairvoyance. De soi, des autres et de la transgression.

    • Robert
      Mai 22, 2024 à 12: 42

      Quant à savoir pourquoi tant de gouvernements occidentaux soutiennent Israël, oui, cela se résume toujours à une question d’argent, d’argent et encore d’argent. Israël fait partie de l’hégémonie du monde occidental et, bien que les États-Unis soient de loin les principaux bénéficiaires du statut actuel, l’Allemagne, la France, l’Angleterre, etc. en bénéficient également (même si cela semble diminuer). Dans l’ensemble, le soutien à la débâcle en Ukraine et le refus de reconnaître le génocide à Gaza reviennent tous deux au maintien du contrôle du monde par les gouvernements occidentaux.

  9. Vera Gottlieb
    Mai 22, 2024 à 10: 32

    Ce Netan-Yahoo s’associerait même au diable lui-même si cela lui apportait des avantages politiques. C’est malheureusement là le point aveugle des Ango/Saxons : ignorer totalement 76 ans de souffrance palestinienne aux mains des sionistes/Israël. Comme je l'ai déjà dit… il y aura un prix très élevé à payer pour cela – la question est : quand ?

  10. La joie
    Mai 22, 2024 à 10: 21

    Pas de commentaires ici ? Eh bien, quelqu'un a fait référence à cet article dans la section commentaires de Mondoweiss. Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il n’y a aucune comparaison possible entre le niveau et la durée des crimes et leurs auteurs.

    Dans un autre endroit, peut-être celui d'Owen Jones, l'orateur a souligné que le rôle du procureur n'est pas d'évaluer la parité entre ceux qui commettent des crimes, mais de traiter des crimes similaires et leurs victimes sur un pied d'égalité. Je pense qu’il s’agit d’une distinction significative et importante.

    Enfin, il est temps pour les États-Unis d'appliquer leurs propres lois, en particulier le 18 US Code § 1091, la loi qui a introduit la convention sur le génocide dans le droit américain. À tout le moins, mettez ce statut devant leurs visages, au premier plan lors de chaque manifestation, lors de chaque réunion, conférence de presse, briefing, début, ainsi que lors de voyages dans le pays et à l'étranger.

    Ils se sentent peut-être immunisés désormais, mais amenons-les à réfléchir à ce qui est possible lorsqu'ils quitteront leurs fonctions, étant donné qu'ils ont créé un précédent en inculpant d'anciens présidents. Ils devraient avoir des visions de prison tous les jours de leur vie.

    Les propagandistes des grands médias doivent également être inculpés.

  11. Donna Bubb
    Mai 22, 2024 à 10: 21

    C'est parti ! L'histoire vraie parfaitement racontée. Merci.

  12. Janet
    Mai 22, 2024 à 08: 43

    Excellent article !

  13. Bill Todd
    Mai 22, 2024 à 08: 27

    Là encore, la comparaison entre le comportement d’Israël envers les Palestiniens et celui de l’Allemagne envers les Juifs il y a plus de huit décennies est tout à fait appropriée, avec un soutien quelque peu similaire (au-delà du simple acquiescement) de la part d’une grande partie du monde occidental. Les sionistes ont appris des meilleurs dans ces domaines et ont prêté peu d’attention (comme c’est le cas depuis de nombreuses décennies dans une grande partie du monde occidental) aux honnêtes Israéliens qui leur ont rappelé que l’expression « plus jamais ça » ne s’appliquait pas seulement aux Juifs.

  14. Tim N.
    Mai 22, 2024 à 07: 14

    Mes pensées exactement lorsque j’ai entendu à nouveau cet idiot de Netanyahu babiller des mensonges insensés. Continue à creuser, Bibi !

  15. Francis (Frank) Lee
    Mai 22, 2024 à 05: 22

    Il n’est pas nécessaire de souligner qu’Israël est – pour l’instant – un État voyou et protégé de tout dommage extérieur grave par le « grand papa » hégémon américain. De plus, cette couverture politique s’étend au bloc euro, toujours flexible, tant politique que financier. Mais rien n’est éternel, les empires vont et viennent, et celui-ci ne fera pas exception. L’Europe en particulier est totalement en désaccord avec les États-Unis, tant sur le plan financier qu’idéologique. Il n’y a plus rien ni nulle part où aller. Imaginez simplement des non-entités actuelles telles que Sunak, Stoltenberg (et l’archétype de Tusk), Scholz et Macron, qui mènent la barque ! Médiocre ou quoi ?! Les grands mouvements titanesques du bloc géopolitique se déplacent on ne sait où, mais ils ne seront pas arrêtés par les pygmées politiques d’aujourd’hui.

  16. Drew Hunkins
    Mai 22, 2024 à 00: 05

    Accuser le Hamas est dégoûtant. Les dirigeants israéliens méritent à juste titre d’être pendus au lampadaire le plus proche.

    Cela montre que la CPI n’est bien sûr pas infaillible.

    Amal Clooney doit maintenir sa respectabilité lors des cocktails – elle ne pouvait très bien pas faire la bonne chose à 100 %, n'est-ce pas ?

    • Linda, en Californie
      Mai 22, 2024 à 19: 51

      … mais cela donne au Hamas l’opportunité de plaider sa cause devant le monde ! Je suis pour ça.

  17. anon
    Mai 21, 2024 à 22: 24

    Il n’y a aucune différence, absolument aucune, entre les crimes et les atrocités du Troisième Reich et ceux du régime sioniste, sauf peut-être que ces derniers durent depuis bien plus longtemps.

  18. Donald Goodman
    Mai 21, 2024 à 22: 00

    Le pire crime de guerre est que le Hamas ne porte pas d’uniforme. Selon les conventions de Genève, les soldats doivent porter des uniformes pour se différencier des civils innocents.

    Ne pas porter d’uniforme signifie que les soldats israéliens tueront inutilement davantage de civils innocents parce qu’ils ne peuvent pas distinguer qui est innocent et qui est un militant du Hamas. En d’autres termes, ne pas porter d’uniforme signifie que les soldats israéliens tireront sur toute personne soupçonnée d’appartenir au Hamas.

    Les estimations du nombre de militants du Hamas varient entre 25,000 50,000 et 25,000 50,000. Le Hamas commet donc entre XNUMX XNUMX et XNUMX XNUMX crimes de guerre chaque jour. Bien entendu, la guerre s'ajoute à des millions de crimes de guerre qui blessent en réalité leurs propres amis et familles.

    Dans l'histoire de la guerre, il y a très peu de cas où une armée a averti les gens d'évacuer afin qu'ils ne soient pas tués.

    Bien sûr, les Palestiniens n'aiment pas devoir évacuer encore et encore, mais cela vaut certainement mieux que de se faire tuer.

    Le seul cas dont je me souvienne, c'est pendant la guerre civile américaine, lorsque le général Sherman a averti les habitants d'Atlanta d'évacuer parce qu'il allait laisser son armée brûler Atlanta jusqu'au sol.

    Les États-Unis n’ont pas prévenu les habitants de Nagasaki ou d’Hiroshima que les bombes nucléaires allaient les tuer.

    Les États-Unis n’ont pas prévenu les habitants de Hambourg ou de Dresde que des bombes incendiaires allaient les tuer.

    Le plus grave de ces bombardements était que les jeunes hommes étaient déjà partis combattre pendant la Seconde Guerre mondiale, ce sont donc principalement des femmes, des enfants et des vieillards qui ont été tués.

    Dans ce contexte, Israël ressemble à un chevalier blanc en armure étincelante comparé à la plupart des autres guerres.

    BTW, le nom correct de cette guerre est la guerre Gaza/Palestiniens/Hamas contre Israël parce que les Palestiniens de Gaza ont voté pour le Hamas au pouvoir et que le Hamas a attaqué Israël.

    Le fait que la guerre ne se soit pas déroulée comme le souhaitaient les Palestiniens de Gaza ne change rien au fait qu’ils ont déclenché la guerre contre Israël.

    En fait, chaque guerre arabe/musulmane/palestinienne contre Israël a été déclenchée par les Arabes, les musulmans et/ou les Palestiniens.

    Sauf peut-être pour la guerre des Six Jours de 1967. Israël a découvert que l’Égypte, la Jordanie et la Syrie concentraient leur puissance militaire pour attaquer et détruire Israël (comme ils n’avaient pas réussi à le faire en 6), donc techniquement, Israël a tiré le premier coup de feu et les a battus jusqu’au bout.

    Mais aussi techniquement, en réalité pour Israël, c’était de la légitime défense…. encore.

  19. Em
    Mai 21, 2024 à 21: 52

    Netanyahu est peut-être en fait un idiot-savant exceptionnellement compétent ; extrêmement avisé dans le domaine de la manipulation politique, mais totalement irrationnel sur le plan émotionnel lorsqu'il s'agit de domaines où la conscience personnelle est de la plus haute importance.
    Relativement parlant, il nous rappelle qu'il est une émanation de la famille élargie de tous les « Hitler » du monde.
    Un joueur de flûte effronté, direct et paradoxal de la nature humaine ?

Les commentaires sont fermés.